Comparaison de deux stratégies
de gestion des combustibles irradiés:

Stockage à sec vs.
réduction à la source

No 4




par

Nicolas Tremblay & Philippe Dunsky .

représentant

ENvironnement JEUnesse (ENJEU)

présenté au

Bureau d'audiences publiques sur l'environnement

le 23 septembre 1994





[ TABLE DES MATIERES ]

6. Position d'ENvironnement JEUnesse

6.1. Contextes politique et social

Au delà de l'analyse économique, les résultats contenus dans le présent rapport posent une question d'ordre social: la société est-elle prête à payer pour l'ensemble des coûts qu'elle génère, ou est-elle plutôt disposée à "faire l'autruche"?


Mathématiques de l'autruche [77]

     externalités > 0	

externalités < OO (infinity)

ergo, externalités = 0 !!!



Les sondages montrent que la société québécoise est majoritairement défavorable à l'utilisation du nucléaire pour la production d'électricité. Ce n'est pas la phobie de Chernobyl qui aveugle la province; la presque totalité des résidants de la région 04 considèrent que la centrale de Gentilly-2 est sécuritaire. Le manque d'éducation face au nucléaire n'est pas non plus en cause; les répondants les plus scolarisés de la région 04 s'opposent en plus grande proportion au nucléaire que les autres [78].

Peut-être qu'Hydro-Québec a tort de présumer que les québécois et les québécoises refuseraient de payer le prix nécessaire pour une énergie propre, renouvelable, sans danger, et sans remettre des coûts considérables à "plus tard".

6.2 Le choix des jeunes

Comme le démontre le présent rapport, les coûts non-comptabilisés par Hydro-Québec sont à la fois importants et réels, mais se distinguent des autres coûts par une caractéristique-clé: l'aspect inter-générationnel. Qu'il s'agisse d'un coût ou d'un risque relié au stockage du combustible, aux émissions de radon lors de l'extraction de l'uranium, ou à la prolifération nucléaire, il est probable que les coûts de l'option nucléaire ne seront vraiment connus que par les jeunes d'aujourd'hui ou encore par leurs petits enfants. La position des jeunes dans ce débat est donc des plus cruciales.

Dans un référendum organisé par ENJEU en 1989, les jeunes se sont montrés très favorables à payer le vrai coût des services énergétiques: des 13 000 jeunes participants au référendum, 82 pour cent se sont dits prêts à payer plus cher pour une énergie moins nocive pour l'environnement [79].

Ce résultat sans équivoque prouve que les jeunes ont une compréhension intuitive de ce que le présent rapport, avec tous ses calculs, essaie d'illustrer. Comptabiliser tous les coûts, et faire des choix éclairés est une responsabilité des consommateurs d'aujourd'hui auprès des générations à venir.

7. Recommandations

Étant donné les choix qui s'imposent, leur importance, les coûts des différentes options et les préférences que les jeunes ont déjà exprimé, ENvironnement JEUnesse recommande:


NOTES

  1. Pour une bonne introduction à la PIR, lire: Institut Tellus, La planification intégrée des ressources en Amérique du nord, rapport présenté au Comité de coordination Hydro-Québec/Groupes d'intérêt public, septembre 1993; et Dunsky, Philippe, La Planification intégrée des ressources au Québec: Bâtir ensemble notre avenir, pour ENvironnement JEUnesse, présenté au Ministère des Ressources Naturelles, août 1994.

  2. Les externalités sont des coûts non-comptabilisés, créés par un individu ou un groupe précis, mais payés par un autre, ou reportés à une génération ultérieure. Par exemple, une usine qui pollue une rivière ne comptabilise pas dans ses dépenses les pertes de revenus des pêcheurs en aval; ces pertes sont une externalité. Le coût social est le coût total d'un projet, incluant la valeur des externalités.

  3. Tiré principalement de Hydro-Québec, Stockage à sec du combustible nucléaire irradié de la centrale de Gentilly-2, Rapport d'avant-projet, novembre 1993.

  4. Tiré principalement de la documentation du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE).

  5. Lettres patentes: ENJEU et ENvironnement JEUnesse Inc., Montréal, 1979.

  6. Tiré principalement de Institut Tellus, La planification intégrée des ressources en Amérique du nord, rapport présenté au Comité de coordination Hydro-Québec/groupes d'intérêt public, septembre 1993.

  7. L'Institut Tellus a analysé les pratiques des sept "avant-gardistes de la PIR" ayant le plus en commun avec le réseau d'Hydro-Québec: Bonneville Power Administration (Nord-Ouest des États-Unis), British-Colombia Hydro (Colombie Britannique), Pacific Gas & Electric (Californie), New-England Electric System/Massachusetts Electric Company (Massachusetts), Niagara Mohawk (New-York), Seattle City Light (Washington), Wisconsin Electric Power Company (Wisconsin).

  8. Facteur d'utilisation = production réelle / production maximale théorique.

  9. Komanoff, Charles, Performance Reliability of Ontario Hydro CANDU Plants: What Should be Expected in Future?, présenté au Ontario Environmental Assessment Board, novembre 1992.

  10. Hydro-Québec, Analyse du scénario de la fermeture de la centrale Gentilly-2 à la fin de 1995 - Analyse financière et tarifaire, déposé à la Commission du BAPE, août 1994.

  11. Hydro-Québec, Stockage à sec du combustible nucléaire irradié de la centrale de Gentilly-2, Rapport d'avant-projet, novembre 1993, p 2-1.

  12. Komanoff, Charles, Performance Reliability of Ontario Hydro CANDU Plants: What Should be Expected in Future?, présenté au Ontario Environmental Assessment Board, novembre 1992. Appendix B, D & E.

  13. Op.cit. Appendix D du document de Komanoff présente, sous forme tabulaire, les facteurs d'utilisation (Fu) moyens annuels pour les réacteurs d'Ontario-Hydro. Le calcul a été fait comme suit: [Fu(an11)-Fu(an12)]+[Fu(an11)-Fu(an13)]+[...]+[Fu(an11)-Fu(an25)] +[Fu(an11)-Fu(an26)] * 6 TWh = 6,3 TWh.

  14. Hydro-Québec, Coûts évités, version septembre 1993, basés sur le projet Grande-Baleine -- coûts totaux, puissance et énergie, septembre 1993.

  15. Hydro-Québec, Analyse du scénario de la fermeture de la centrale Gentilly-2 à la fin de 1995 -- analyse financière et tarifaire, déposé à la commission du BAPE, août1994.

  16. Énergie atomique du Canada ltée. (EACL), Gentilly 2 -- Étude de transport et d'enfouissement du combustible épuisé, mars 1994. Selon le tableau A-1.1, le coût total du transport et de l'enfouissement de 138 000 grappes est de 339 millions de dollars ($1993), soit 2456$ par grappe. Pour une production de 67500 grappes sur 15 ans, le coût total est de 166 millions $.

  17. Calculé sur la base d'une production annuelle (optimiste) de 5 TWh.

  18. Nuclear Awareness Project, AECL Financial Statement Analysis, 1988 to 1993, Oshawa, Ontario, 1994.

  19. Commission de contrôle de l'énergie atomique (CCEA), Rapport annuel 93-94, 31 mars 1994. Selon la CCEA, la puissance nucléaire installée au Canada est égale à 14 960 mw, dont 600 mw provenant de Gentilly-2.

  20. Nuclear Awareness Project, AECL Financial Statement Analysis, 1988 to 1993, Oshawa, Ontario, 1994.

  21. Meyerhof, D.P., Santé et Bien-être social Canada, lettre adressée à M. Alain Cloutier, Déposée à la Commission du BAPE, 30 août 1994.

  22. National Research Council, Health Effects of Exposure to Low-Level Ionizing Radiation (BEIR V). National Academy Press, Washington, D.C., 1990, p.20.

  23. Pace University Center for Environmental Legal Studies, Environmental Costs of Electricity, prepared for New-York State Energy Research and Development Authority, White Plains,NY, 1991, 371-376.

  24. Brown, C., "Equalizing Differences in the Labour Market", Quarterly Journal of Economics, Vol. 94, February 1980, p. 113; Olson, C., "An Analysis of Wage Differentials Recieved by Workers on Dangerous Jobs", The Journal of Human Resources, Vol. 16, No. 2, 1981; Smith, R., The Ocupational Safety and Health Act: Its Goals and Achievements, date inconnue; et Moore & Viscusi, "The Quantity Adjusted Value of a Life", Economic Enquiry, Vol. 26, No. 369, 1988.

  25. US Atomic Energy Commission, Office of Energy Systems Analysis, Division of Reactor Research and Development, Comparative Risk-Cost-Benefit Study of Alternative Sources of Electrical Energy: A Compilation of Normalized Cost and Impact Data for Current Types of Powerplants and their Supporting Fuel Cycles, WASH-1224, décembre 1974.

  26. Shuman, M. et R. Cavanagh, A Model Electric Power and Conservation Plan for the Pacific Northwest: Environmental Costs, Appendix 2, Northwest Conservation Act Coalition, Seattle, WA, novembre 1982.

  27. Spangler, M., "A Critique of methods in the Quantification of Risks, Costs, and Benefits in the Societal Choices of Energy Options", in Annual Nuclear Energy, Vol. 10, No. 3,4, 1983, p. 135.

  28. Chernick P. et al., Environmental Externality Values for Use in Ontario Hydro's Resource Planning - Volume 3, présenté au Ontario Environmental Assessment Board, 1992, Table 2.4.

  29. Resnikoff, Marvin, Waste Impacts of the Nuclear Fuel Cycle, présenté au Ontario Environmental Assessment Board, décembre 1992, pp. 5-10.

  30. Pace University Center for Environmental Legal Studies, Environmental Costs of Electricity, prepared for New-York State Energy Research and Development Authority, White Plains,NY, 1991, pp. 62-67.

  31. Cline W.R., Institute for International Economics, The economics of global warming, 1992.

  32. Haites, Eric, "Review of 'The economics of global warming' by William Cline", Energy Studies Review, Volume 4, No. 3, janvier 1993.

  33. Chernick P. et al., Environmental Externality Values for Use in Ontario Hydro's Resource Planning - Volume 3, présenté au Ontario Environmental Assessment Board, 1992, Table 2.5.

  34. Shuman, M. et R. Cavanagh, Environmental Costs, 1982, tel que cité dans A Strategy for Sustainable Energy Development and Use for Ontario Hydro - Survey Team Reports, Section 4A, p. 63.

  35. Resnikoff, Marvin, Waste Impacts of the Nuclear Fuel Cycle, présenté au Ontario Environmental Assessment Board, décembre 1992, tel que cité dans A Strategy for Sustainable Energy Development and Use for Ontario Hydro - Survey Team Reports, Section 4A, p. 63.

  36. Energy Research Group, CT Yankee & Millstone 1,2,&3 et Unnamed BWR tel que cité dans A Strategy for Sustainable Energy Development and Use for Ontario Hydro -- Survey Team Reports, Section 4A, p. 63.

  37. Energy Research Group, CT Yankee & Millstone 1,2,&3, Unnamed PWR et Unnamed BWR. tel que cité dans A Strategy for Sustainable Energy Development and Use for Ontario Hydro - Survey Team Reports, Section 4A, p. 63.

  38. Pace University Center for Environmental Legal Studies, Environmental Costs of Electricity, prepared for New-York State Energy Research and Development Authority, White Plains,NY, 1991, 378-379.

  39. Commission de contrôle de l'énergie atomique, Communication au Conseil du trésor. Objet: Fournir les ressources pour corriger les lacunes reconnues dans l'efficacité et la transparence du processus de réglementation nucléaire, octobre 1989.

  40. Pace University Center for Environmental Legal Studies, Environmental Costs of Electricity, prepared for New-York State Energy Research and Development Authority, White Plains, NY, 1991, 378-379.

  41. U.S. Nuclear Regulatory Commission, Nucleonics Week, April 1985. C'est sur cette base que le NRC affirme qu'il y a 45 pour cent de chances qu'un accident nucléaire grave ait lieu dans les 20 prochaines années dans un des 109 réacteurs nucléaires aux États-Unis.

  42. Hohmeyer, O., Social Costs of Energy Consumption, Springer-Verlag, New-York, 1988.

  43. Chernick P. et al. Design, Costs and Acceptability of an Electric Utility Self-Insurance Pool for Assuring the Adequacy of Funds for Nuclear Power Plant Decommissioning Expenses, NUREG/CR-2370, US Nuclear Regulatory Commission, décembre 1981.

  44. Chernick P. et al., Environmental Externality Values for Use in Ontario Hydro's Resource Planning - Volume 3, présenté au Ontario Environmental Assessment Board, 1992, p. 5.

  45. Op. cit.

  46. Pace University Center for Environmental Legal Studies, Environmental Costs of Electricity, prepared for New-York State Energy Research and Development Authority, White Plains,NY, 1991, 378-379.

  47. Ontario-Hydro, A Strategy for Sustainable Energy Development and Use for Ontario Hydro, decembre 1993, section 4A).

  48. Pace University Center for Environmental Legal Studies, Environmental Costs of Electricity, prepared for New-York State Energy Research and Development Authority, White Plains,NY, 1991, 378-379.

  49. Hohmeyer, O., Social Costs of Energy Consumption, Springer-Verlag, New-York, 1988.

  50. Shuman, M. et R. Cavanagh, Environmental Costs, 1982, tel que cité dans A Strategy for Sustainable Energy Development and Use for Ontario Hydro - Survey Team Reports, Section 4A, p. 63.

  51. Chernick P. et al., Environmental Externality Values for Use in Ontario Hydro's Resource Planning - Volume 3, présenté au Ontario Environmental Assessment Board, 1992, p. 5.

  52. Gouvernement du Canada, Loi sur la responsabilité nucléaire.

  53. Adams, Tom, Energy Probe, Toronto. Conversation téléphonique, septembre 1994.

  54. Chernick P. et al., Environmental Externality Values for Use in Ontario Hydro's Resource Planning - Volume 3, présenté au Ontario Environmental Assessment Board, 1992, Table 2.4.

  55. Pace University Center for Environmental Legal Studies, Environmental Costs of Electricity, prepared for New-York State Energy Research and Development Authority, White Plains,NY, 1991, 287-313.

  56. Grondin, Daniel, Mémoire sur le projet de centrale thermique à Bécancour, pour ENvironnement JEUnesse (ENJEU), juin 1991, p. 5.

  57. Resnikoff, Marvin, Waste Impacts of the Nuclear Fuel Cycle, présenté au Ontario Environmental Assessment Board, décembre 1992, 22-55.

  58. Op.cit., 45-47.

  59. Adams, Tom, Energy Probe, conversation téléphonique, septembre 1994. Selon M. Adams, les dirigeants d'Hydro-Ontario considèrent maintenant que le retubelage ne vaut pas l'investissement, et de nombreux réacteurs ont été déclassés prématurément: Bruce A, fermé à 18 ans plutôt qu'à 40; Douglas Point, fermé à 17 ans; et NPD, fermé avant sa 15ième année.

  60. Edwards, Gordon, Regroupement pour la surveillance du nuclaire, conversation téléphonique, septembre 1994.

  61. Ron Finch, Exporting Danger: A History of the Canadian Nuclear Energy Export Programme, Black Rose Books, 1986.

  62. Shuman M. et R. Cavanagh, Environmental Costs, 1982, tel que cité dans A Strategy for Sustainable Energy Development and Use for Ontario Hydro - Survey Team Reports, Section 4A, p. 63.

  63. Lévesque, G., M. Fréchette, A. Guillemette, et R. Corriveau, Perception du risque et protection de la santé face à un accident appréhendé à la centrale nucléaire Gentilly-2 - sondage sur les connaissances, les perceptions et les attitudes des résidents de la régioin socio-sanitaire 04-C, Projet Info-santé Gentilly-2, Département de santé communairaire, Centre hospitalier Sainte-Marie de Trois-Rivières, février 1992.

  64. Hydro-Québec, Plan de développement 1993.

  65. Centre canadien de la technologie des minéraux et de l'énergie, Ministère canadien d'Énergie, Mines et Ressources, Canadian Wind Energy Technical and Market Potential -- Draft Document, décembre 1991.

  66. Agence internationale de l'énergie, IEA Wind Energy Newsletter, mai 1994.

  67. Goodland R., Environmental Sustainability and the Power Sector, pour la Banque Mondiale, présenté à la Conférence d'Hydro-Québec sur le développement durable, septembre 1994, p.55. Sur la même page, l'auteur ajoute: "The nuclear energy has spent about 75 pour cent of total R&D budgets over the last four decades, but even now only generates 3 pour cent of global commercial energy. Rather than earning a profit after all these subsidies, abandonment of nuclear plants in the US alone caused 10 billion losses for shareholders. As 10 000 to 20 000 new nuclear plants would be needed over the next 40 years to replace coal (ie. opening a new plant every 3-4 days for decades), this is highly inadvisable. Nuclear power's main proponent, IAEA, forecasts only about 770 plants for this period. Should the victims of the 1986 Chernobyl accident exceed 4 million, as seems likely, this will postpone any recrudescence of nuclear projects. If even the skilled and disciplined Japanese can be crippled by the "very serious" 9 February 1991 accident in Mihama, and the MITI's report of 20 "major problems and incidents" in 1992 alone, the possibilities in 10,000-20,000 new nuclear plants are not reassuring."

  68. Edwards, Gordon, président du Regroupement pour la surveillance du nucléaire, conversation téléphonique, septembre 1994.

  69. Hydro-Québec, Analyse du scénario de la fermeture de la centrale Gentilly-2 à la fin de 1995 - Analyse financière et tarifaire, déposé à la Commission du BAPE, août 1994.

  70. Op. cit.

  71. Hydro-Québec, L'équilibre énergétique -- rapport particulier au 31 décembre 1993, 1994.

  72. Hydro-Québec, 1993 Annual Report, 1994, p. 74.

  73. Hydro-Québec, Analyse du scénario de la fermeture de la centrale Gentilly-2 à la fin de 1995 - Analyse financière et tarifaire, déposé à la Commission du BAPE, août 1994.

  74. Selon un taux d'inflation de 3 pour cent par année, soit le taux actuellement utilisé par Hydro-Québec (Hydro-Québec, Paramètres économiques et énergétiques de planification à long terme, juin 1993.)

  75. En ce qui concerne l'énergie éolienne, son potentiel technico-économique québécois est évalué à plus de 25 TWh, et son coût est compétitif avec le coût évité d'Hydro-Québec, comme le démontre la récente signature d'un contrat de 42mw avec un consortium québécois-californien. Pour ce qui est de l'efficacité énergétique, il est difficile de préciser les coûts de chacune des quelque 400 mesures possibles, mais le fait que 390 d'entre elles n'ont jamais été analysées nous laisse présager un grand potentiel à exploiter (Dunsky, Philippe, Conformity Analysis of the Grande-Baleine Complex Feasibility Study with Project Justification (Section Two) Guidelines, juillet 1994, 42-46).

  76. Bonneville Power Administration, Estimates for Environmental Costs -- Planning Purposes Only, juin 1992.

  77. Cowarth, Richard H.,, "Trends and Issues in Integrated Resource Planning". in Actes du 4e Forum de l'industrie du gaz naturel, Montréal, 22 octobre 1992. L'auteur est président du Vermont Public Service Board, l'agence réglementaire au Vermont.

  78. Lévesque G. et al. Perception du risque et protection de la santé face à un accident appréhendé à la centrale nucléaire de Gentilly-2: sondage sur les connaissances, les perceptions et les attitudes des résidents de la région socio-sanitaire 04-C, Projet Info-santé, DSC Centre hospitalier Ste-Marie, Trois-Rivières, février 1992.

  79. ENjeu et ENvironnement JEUnesse Inc., Référendum ENJEU 1989: L'Opinion des jeunes - résultats du vote et recommandations, 1989. Les répondants au référendum étaient âgés de 16 à 30 ans, et étaient donc en majorité des payeurs de factures énergétiques. Notons de plus que la proportion de leur revenu que représente cette dépense mensuelle est plus importante que pour tout autre secteur de la société.


[ Exemple de mémoire ]

[ Répertoire du RSN ]

ccnr@web.net











nombre de visites au site WEB du RSN
depuis le 27 mars 1997:

100 000 PLUS

(compteur remis à zéro à minuit, le 2 juillet 1998)